Athlétisme: la Ligue fera tout pour Nafissatou Thiam

Nafisatou.jpg

[SUDPRESSE]

Cela allait sans dire mais cela va mieux en le disant. La Ligue belge francophone d’athlétisme (LBFA) est prête à entreprendre «tout ce qui est possible » pour faire revenir la Fédération internationale (IAAF) sur sa décision de ne pas homologuer le record du monde junior du pentathlon en salle de Nafissatou Thiam.

«Nous sommes conscients que ce sera très difficile », a admis Thomas Lefèbvre, le président de la LBFA en marge de l’assemblée générale qui s’est tenue ce samedi à Bruxelles. «Notre volonté est de travailler avec l’avocat de Nafi pour arriver avec le meilleur dossier. » Celui-ci, à savoir Jean-Philippe Devalck, du barreau de Namur, tient absolument à ce que cet appel soit déposé, au moins pour une simple question de procédure. «Si nous n’actionnons pas toutes les voies réglementaires de l’IAAF, nous pourrions nous retrouver dans l’impossibilité d’aller en recours devant un tribunal civil », dit-il. «Même si cette possibilité n’a pas été évoquée par l’entourage de ma cliente, qui n’en fait pas une question d’argent. »

L’ « affaire » n’a été évoquée qu’en toute fin d’assemblée générale, suite à une interpellation de William Kevers, l’un des prédécesseurs de Lefèbvre au poste de président de la LBFA. Mais ce dernier est resté très évasif justifiant une certaine discrétion vu la délicatesse du dossier. «Pour aller en appel devant le Conseil de l’IAAF, il faut qu’il y ait un accord au sein du bureau de la Ligue belge (LRBA) (NDLR : composée de représentants des deux ligues régionales)car c’est elle qui doit l’introduire », a rappelé Lefèbvre. «Or, vu la nature du dossier – le problème de territorialité du contrôle non effectué – il faudra convaincre nos collègues flamands. D’où notre volonté de ne pas débattre publiquement pour maintenir les chances d’un débat serein. »

VOTE SANCTION

Le sujet, qui pourrait virer au communautaire, est, très délicat. Trouver un responsable à cet incroyable imbroglio apparaît presque mission impossible vu les rapports difficiles qui existent depuis longtemps entre les deux ligues. Encore que. Lors de l’assemblée générale de la Ligue flamande (VAL), qui se déroulait, elle aussi, samedi, à Roosdaal, Georges Struys, l’homme qui était directeur de réunion lors des championnats de Belgique d’épreuves multiples où Nafi Thiam a battu son record, n’a pas été réélu comme administrateur. Sur les six candidats pour cinq places, c’est lui qui a recueilli le moins de voix. Un vote sanction qui serait dû, paraît-il, à un autre problème. Mais qui n’aura pas manqué d’en réjouir plus d’un du côté de la LBFA.

L.S

Commentaires