Athlétisme: Ivo Van Damme retrouve sa place en haut de l’affiche

logo.JPG

[Le nouveau logo - BELGA]

Qui a dit volte-face ? Deux petits jours seulement et voilà la nouvelle appellation du Mémorial déjà périmée. Désormais, au revoir le « Belgacom Mémorial », bonjour au « Belgacom Mémorial Van Damme ».

Clap, flash-back. Ce mercredi 20 mars 2013, à l’occasion d’une conférence de presse où ils confirmaient la présence d’Usain Bolt le six septembre prochain, les organisateurs dévoilaient le nouveau logo du meeting bruxellois. Place au « Belgacom Mémorial » et non plus au « Mémorial Van Damme », son appellation depuis 36 éditions. Tout juste, en dessous, figurait une mention « En l’honneur d’Ivo Van Damme ».

C’est que le patronyme du grand Ivo, divin fondeur et double vicechampion olympique en 1976 décédé dans un accident de voiture quelques mois plus tard, serait trop souvent associé à notre roi de la baston qu’est Jean-Claude Van Damme, expliquait ainsi Bob Veerbeck, le grand patron de Golazo. «Nous avons fait une étude, et il est apparu que de moins en moins de personnes savent qui était Ivo Van Damme », soulignait-il. Bon, soit. Voilà pour la version officielle du moins, même si, forcément, l’idée d’une contrepartie financière de l’entreprise étatique semblait… téléphonée.

Ce vendredi 22 mars 2013, après l’accueil pour le moins glacial de la nouvelle mouture, les organisateurs ont rendu à Ivo toute sa lumière. Place, donc, au « Belgacom Mémorial Van Damme ». Un revirement à saluer.

Bon d’accord, pour les dizaines de milliers de fans venant depuis des années s’enflammer au rythme des foulées magiques des Carl Lewis, Micheal Johnson ou Usain Bolt, il n’y a pas de quoi décrocher une boule à l’Atomium. De toute façon, pour eux, ça restera « le Mémorial Van Damme », qu’on y accole des dizaines de sponsors ou pas. Mais pas question pour autant d’être plus catholique que le Pape.

Pour avoir de la bonne musique, il faut de bons musiciens. Et force est de constater que si les plus grands du tartan suent chaque année à Bruxelles, c’est aussi grâce au soutien des sponsors comme l’entreprise à la tonalité. «J’avais justement eu l’idée de ce meeting afin de rendre hommage à Ivo et de ne jamais l’oublier », explique Wilfried Meert, le grand manitou du meeting. Et force est de constater que ça a plutôt bien fonctionné. Puisse cela continuer…

S.CL

Lien permanent Catégories : Athlétisme

Commentaires