Vous voulez vous mettre au jogging? Des communes proposent un programme d’aide

jogging,programme,reprendre,en douceur,je cours pour ma forme

[Elles ont commencé par un programme, ensuite elles ont créé leur groupe - M.B]

Le printemps revient et avec lui l’envie de reprendre le sport, de bouger dehors ou encore de perdre quelques kilos ! Une activité permet de répondre à toutes ces attentes : le jogging. Ça tombe bien puisque plusieurs communes lancent des programmes d’entraînement adapté.

Des mères de famille soucieuses de reprendre un peu de temps pour elle, des pensionnés qui veulent garder la forme, des personnes qui envisagent de perdre du poids ou encore des ados désireux de s’adonner à une activité tendance : autant de « profils » présents au début du mois à la réunion d’information du cycle 2013 « Je cours pour ma forme » organisée à Rumes.

«Une cinquantaine de personnes étaient intéressées. Pour une commune comme la nôtre ce n’est pas mal », note l’échevin des Sports Jérôme Ghislain. «Cela fait plusieurs années que nous organisons ces séances d’entraînement et cela rencontre toujours du succès ». Un exemple parmi d’autres qui prouve que le jogging est plus que jamais dans le vent. Pas étonnant que les initiatives se multiplient dans la région pour aider celles et ceux qui veulent s’y mettre.

PAS CHER !

«Le jogging ne coûte rien, c’est sans doute une des raisons de son succès », selon Jérôme Ghislain. « Il suffit d’une paire de baskets et c’est parti ! » Encore faut-il pouvoir tenir le rythme et courir plus de cinq minutes sans tomber dans les pommes !

«Ça s’apprend », rassure Julie Delneste, la coach des Rumois. La jeune femme de 34 ans sait de quoi elle parle. Le jogging, elle l’a testé pour la première fois il y a deux ans. Pas sportive pour un sou, elle avoue même qu’elle était nulle en course à l’école… Mais cette maman de trois enfants a eu envie de relever le défi avec deux autres copines. Elle a suivi le programme « Start to run », disponible gratuitement sur internet. Il prévoit un apprentissage progressif, basé sur l’alternance de la marche et du jogging. «Marcher puis trottiner, c’est effectivement le meilleur moyen d’apprendre à courir » pour Olivier Mahut, ancien sportif de haut niveau aujourd’hui au hall des sports de Tournai. « Ce sont les 6 ou 7 premières séances qui sont les plus dures. Mais il ne faut pas se laisser affaiblir et répéter l’exercice malgré les premières douleurs ».

Lui qui planche actuellement sur un nouveau cycle d’entraînements conseille aux débutants de ne pas se fixer une distance à parcourir. «Mieux vaut se fixer des objectifs progressifs en terme de durée ». Si vous voulez vous y mettre, sachez que plusieurs communes lancent, en ce moment, des programmes d’entraînement.

En effet, de nombreuses communes participent au programme « Je cours pour ma forme ». Le but : courir 5 km sans s’arrêter après 12 semaines. «Au départ, ça paraît impossible », sourit Sibylle qui a suivi un programme. «Au début, quand il faut courir trois minutes d’affilée, on est déjà hors d’haleine et tellement contente d’entendre le coup de sifflet. Mais peu à peu, l’endurance vient et après 12 semaines, cela ne pose plus de problème ». La jeune maman avoue même qu’elle a enfin pris plaisir à courir, ce qui était une vraie corvée à l’école !

La liste des villes organisatrices :    http://www.jecourspourmaforme.com/

MARIE BRAQUENIER

Commentaires